Acculeil FMC FranceDéveloppement durableLes produitsCulturesSites thématiques Contact Ι
Vous êtes ici: Cheminova.fr Sites thématiques Auxiliaires Punaises prédatrices

Punaises prédatrices

 

Les punaises sont de grandes prédatrices de ravageurs.

 

Insectes piqueurs-suceurs de l’ordre des hémiptères, les punaises comptent plus de 40.000 espèces décrites de par le monde. Elles sont de formes et de tailles très diverses.

 

Insectes piqueurs-suceurs de l’ordre des hémiptères, les punaises comptent plus de 40.000 espèces décrites de par le monde. Elles sont de formes et de tailles très diverses.
Observables dans toutes les cultures, les punaises prédatrices s’attaquent à un important cortège de ravageurs comme les vers de la grappe en vigne ou œufs, larves et adultes du psylle du poirier par exemple. Elles consomment également de nombreux pucerons et acariens. Parmi ces prédateurs, on distingue plusieurs groupes clés.

 

Les punaises présentent en général un corps aplati et, au repos, les adultes replient les ailes à plat sur le corps. Les ailes antérieures sont renforcées dans leur partie avant et se chevauchent. La base des ailes laisse apparaître de manière nette une forme triangulaire sur le thorax. La tête est avancée à l'horizontale et bien visible du dessus. Au moyen d'une loupe, on peut observer au-dessus des yeux à facettes, une paire d'yeux secondaires. L'appareil buccal, rostre de type piqueur-suceur en forme de trompe, est facilement reconnaissable.

 

La forme des œufs, leur emplacement et leur agencement sont généralement caractéristiques des différents genres de punaises. Ils peuvent être isolés ou groupés en masse compacte. Ils sont parfois observables à découvert ou insérés à l'intérieur d'une tige ou cachés (écorce, roche ou bûche).

 

Les larves, très agiles et rapides, ressemblent déjà aux adultes mais sont dépourvues d’ailes.

 

Cultures :

  • Céréales, oléagineux, betteraves, pommes de terre, pois et légumineuses, vignes, vergers, ...

Alimentation :

  • Très polyphages, elles attaquent tous types et stades de ravageurs, souvent en proportion de leur taille : œufs et chenilles de vers de la grappe et de pyrale du maïs, œufs, larves et adultes de psylle du poirier, acariens, pucerons, punaises phytophages notamment.

 

LES GROUPES CLÉS DE PUNAISES PRÉDATRICES

 

Les punaises anthocorides

Les punaises anthocorides (Orius sp. et Anthocoris sp.) sont des prédatrices de petite taille très polyphages. Elles sont également très voraces. Les larves peuvent manger 100 à 200 pucerons par jour et jusqu’à 600 acariens. Les adultes, au moment de leur pic d’activité, continuent à manger une centaine d’acariens chaque jour. Ces punaises ont deux à trois générations annuelles, ce qui leur permet de contenir efficacement les pullulations de ravageurs.

Les punaises mirides

Les punaises mirides (Malacocoris sp. et Deraeocoris sp.) sont, selon l’espèce, soit phytophages, soit entomophages. On retrouve d’ailleurs dans ce groupe, Macrolophus sp. et Nesidiocoris qui sont élevés pour la lutte biologique en cultures sous abri. Ces 2 punaises sont utiles pour réguler les populations d’aleurodes, d’acariens, de thrips et de lépidoptères dont Tuta absoluta notamment. Ces punaises peuvent ponctuellement avoir un comportement phytophage lorsque les proies sont absentes de l’environnement.

Les Nabidae et Pentatomidae Asopinae

Les Nabidae et Pentatomidae Asopinae sont des punaises prédatrices de grande taille (> 10 mm). Elles peuvent s’attaquer à des proies de taille supérieure telle que des chenilles de lépidoptères par exemple.

Siteindex Ι Mentions légales Ι Politique de confidentialité